Vous devez vous inscrire ou vous connecter à cours avant de répondre à ce quiz
  1. Dégage l’idée principale du texte ci-dessous et les étapes de son argumentation.Points : 5

    Le doute est le sel de l’esprit : sans la pointe du doute, toutes les connaissances sont bientôt pourries. J’entends aussi bien les connaissances les mieux fondées et les plus raisonnables. Douter quand on s’aperçoit qu’on s’est trompé ou qu’on a été trompé, ce n’est pas difficile : je voudrais même dire que cela n’avance guère ; ce doute forcé est comme une violence qui nous est faite ; aussi c’est un doute triste : c’est un doute de faiblesse ; c’est un regret d’avoir cru, et une confiance trompée. Le vrai c’est qu’il ne faut jamais croire, et qu’il faut examiner toujours. L’incrédulité n’a pas encore donné sa mesure. Croire est agréable. C’est une ivresse dont il faut se priver. Ou alors dites adieu à la liberté, à la justice, à la paix.
    Alain, Propos, « Les ânes rouges », 5 mai 1931, La Pléiade, Gallimard, 1956, p. 1014

  2. Explique : « Le doute est le sel de l’esprit » (ligne 1)Points : 5

    Aide-toi du texte, retourne y voir, et au pire fais des recherches sur Internet.

  3. Exlique : « Le vrai est qu’il ne faut jamais croire » (lignes 8-9)Points : 5

    Aide-toi du texte, retourne y voir, et au pire fais des recherches sur Internet.

  4. Peut-on ne croire en rien ?Points : 5

    Aide-toi du texte, et élabore ton propre raisonnement sur cette question.

Retour à : Croire ou douter ?