Vous devez vous inscrire ou vous connecter à cours avant de répondre à ce quiz
  1. Dans cette phrase du texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines.

    Descartes est un philosophe français du siècle. Mais c’est aussi un brillant physicien et mathématicien.

  2. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Il est séduit par la certitude que l’on trouve dans les raisonnements mathématiques. En effet, 2+2=4, c’est indubitable. Descartes imagine donc de refonder dans le but de parvenir à cette certitude de type mathématique, quel que soit le domaine étudié.

  3. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Mais toute construction exige des solides pour tenir debout.

  4. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Descartes va donc chercher une vérité première dont personne ne puisse , à partir de laquelle il pourra reconstruire la philosophie et obtenir des conclusions certaines.

  5. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Dans ce but, il va douter de tout. Il va pratiquer ce que l’on a appelé par la suite le « ».

  6. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines.

    Peut-on s’appuyer sur les sens, sur l’ , pour penser avec certitude ? « Non », répond-il. Les sens nous trompent.

  7. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    D’ailleurs, quand je plonge un bâton dans l’eau, mes yeux me rapportent le message qu’il est brisé, alors qu’en réalité il s’agit d’une simple d’optique.

  8. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Descartes utilise ensuite l’argument du malin génie : « et si un malin génie voulait me tromper ? Et si Dieu était méchant et me trompait volontairement ? Alors resterait-il une vérité donc je ne puisse pas douter ? ». Pour trouver cette vérité première dont je ne puisse pas douter, Descartes va s’appuyer sur l’argument d’un philosophe du Moyen-Age : Saint Augustin d’Hippone. Augustin avait écrit « si fallor sum » (« »). C’est-à-dire que quand bien même tout ce que je pense serait faux, il reste vrai que je suis. J’existe, et je ne peux pas douter de cela. Voilà donc quelque chose qui résiste à tous les doutes.

  9. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Descartes est séduit par la certitude de cette conclusion. Il va adopter la même démarche et dire : « cogito ergo sum » (« »).

  10. Dans ce texte de Descartes vu au cours, replacez les différents mots proposés au bon endroit.Points : 1

    Mots : si je me trompe je suis – fondations – évidence – douter – doute hyperbolique – expérience sensorielle – 17e – je pense, donc je suis – illusion – la science et la philosophie – conclusions certaines

    Ce cogito est donc la vérité à partir de laquelle il va pouvoir rebâtir la philosophie pour la faire aboutir à des certitudes. C’est une vérité première qui se présente à nous comme une .

  11. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « L’homme est la mesure de toutes choses »Points : 1
  12. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « La vérité est quelque chose d’unique et qui vaut pour tous »Points : 1
  13. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « Je suis le représentant du rationalisme »Points : 1
  14. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « Je pense donc je suis »Points : 1
  15. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « Je suis le représentant du relativisme »Points : 1
  16. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « Tout le monde est toujours dans le vrai, la vérité dépend de chacun·e »Points : 1
  17. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « On ne peut rien dire sur l’existence des dieux puisqu’on n’en fait jamais l’expérience »Points : 1
  18. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « L’homme attribue une valeur aux choses et aux individus »Points : 1
  19. Cochez l’auteur auquel l’idée se rapporte : « Il ne faut pas se fier à ce qui nous a déjà trompé (comme nos sens) pour connaitre la vérité : on ne peut se fier qu’à la raison »Points : 1
  20. Cochez l’auteur auquel cette idée se rapporte :  » Le vent peut être chaud et froid en même temps, tout dépend de la personne qui le ressent »Points : 1
  21. Es-tu plutôt rationaliste ou relativiste ? Explique ton choix en donnant trois points essentiels du courant philosophique que tu choisis.Points : 5

    Grille d’évaluation
    Orthographe : …/1 (-0,25/faute)
    Présence des trois points : …/3 (+1/point)
    Cohérence/clarté : …/1
    Total : …/5

Retour à : Évaluation certificative – « Qu’est ce que la vérité ? »