Conceptualiser : définir en genre et différence

Grâce aux quelques questions ci-dessous, nous allons dégager une méthode pour définir.
En partant d’un exemple tout bête, que nous fréquentons au quotidien.

Il y a donc trois grands gestes à accomplir pour définir : 

  1. Dire à quel genre appartient le concept en question. 
  2. Séparer l’essentiel de l’accidentel, afin de trouver quelques caractéristiques essentielles du concept
  3. Distinguer le concept des concepts proches, qui appartiennent au même genre, en donnant quelques caractéristiques discriminantes
 
Pour vous exercer à distinguer l’essentiel de l’accidentel, entraînez-vous à « cibler l’essentiel » sur la page qui y est consacrée. 
Pour l’heure, concentrons-nous sur le genre, et sur la différence : 

Définir en genre...

Définir en genre, c’est indiquer à votre interlocuteur.ice à quel groupe, à quelle famille ou catégorie, appartient le mot que vous cherchez à lui définir.  

C’est, en quelque sorte, reconstituer la matriochka à laquelle appartient votre concept. 

Définir en différence...

Définir en différence, c’est pointer ce que le concept que vous définissez a de singulier qui le distingue des concepts proches (qui font partie du même genre).  

C’est donner des éléments pour permettre de choisir parmi un ensemble de possibles. 

Quelques arbres pour tout mettre bout à bout

Porphyre est un philosophe du moyen-âge. Comme beaucoup de gens à son époque, il est néo-platonicien (ça veut dire qu’il travaille à partir des œuvres de Platon). 

Il imagine les arbres que nous allons dessiner pour représenter la grande diversité  des êtres, en les classant en fonction de leur genre (=) et de leur espèce (=).

Exemple : la chaise

À partir de l’exercice que vous avez fait au début, on peut dessiner l’arbre ci-dessous. 

La colonne du milieu reprend les genres et les espèces (votre poupée russe).

Les deux colonnes de gauche et de droite reprennent les différences, desquelles on tire les genres inférieurs (ou subordonnés).

Précédent
Suivant

Exercice : arbres à trous

Replace les éléments qui manquent dans les arbres ci-après : 

Passons à l'écrit

C’est bien beau de dessiner des arbres, mais ça ne nous fait pas une définition… Il reste à l’écrire !